Identificación de asteroides cercanos a la Tierra
Espaol English Francaise

Foire Aux Questions

1 -. Quelles sont les conditions requises pour utiliser le système?

  • La seule condition est d'avoir Java sur votre ordinateur. Vous en avez besoin, car pour voir les images, vous utilisez un programme appelé Aladin qui est écrit en Java (pas besoin de l'installer, il se lance directement depuis le web). Votre Java devrait être le Sun-Oracle Java. Les autres versions de Java ne fonctionnent pas très bien.


2 -. J'ai mon mot de passe. Que dois-je faire maintenant?

  • Vous devriez aller à la page d'accueil du système, entrez votre adresse e-mail et mot de passe et cliquez sur "connexion". Après cela, vous pouvez aller à "Aide" pour des informations sur le système ou à "Astéroïdes" si vous vous sentez prêt à identifier les astéroïdes.


3 -. Y a t-il un blog / forum de discussion pour échanger des opinions / commentaires avec d'autres utilisateurs du système?

  • Pas encore. Nous espérons mettre en place un de ces systèmes bientôt.


4 -. J'ai cliqué sur "astéroïdes". Quelles mesures dois-je prendre pour identifier un astéroïde?

Choisissez un sujet

Une fois que vous cliquez sur "Astéroïdes", vous verrez une liste d'objets pour lesquels il existe des détections potentielles. Choisissez l'un d'eux.

En cliquant sur un objet, une liste d'images SDSS (Sloan Digitized Sky Survey) apparaîtra, où nous pensons que l'objet est susceptible d'être vu.

  • Les images sont regroupés en ensembles allant jusqu'à 5 images de la même région du ciel pris à des moments légèrement différents (quelques minutes) et dans différentes bandes photométriques (c'est à dire à différentes longueurs d'onde).
  • Pour chacune des images que vous verrez une table avec les informations suivantes:
    • Bande (r, i, u, z, g, bandes photométriques)
    • MJD (le jour julien correspondant à l'observation)
    • RA, DEC (la position dans laquelle l'objet est censé se trouver au moment de l'observation)
    • Mag (la magnitude apparente que devrait avoir l'objet).
  • Le tableau contient aussi un champs RA / DEC à remplir et les valeurs par défaut du status des objets à "---". Remplissez les champs et attribuer un statut à chaque image de votre travail. Regardons comment vous devez procéder.


L'inspection visuelle

Maintenant ce que vous devez faire est de vérifier si l'astéroïde apparaît effectivement dans l'image (dans certains cas, ils peuvent être trop faibles pour être détectés ou même de tomber à l'extérieur des limites de l'image) et mesurer sa position exacte. Pour cela, vous devez "cliquer" sur le lien "Afficher dans Aladin".
 

  • Cliquez sur ce lien doit ouvrir Aladin, une application Java développée par le Centre de données astronomiques de Strasbourg (CDS), qui, entre autres choses, vous permet de travailler avec des images d'archives de l'observatoire virtuel. Pour cela, nous utilisons une technologie appelée "webstart" qui vous permet essentiellement de télécharger l'application Java sur votre ordinateur à partir du serveur du CDS et envoie une commande pour effectuer certaines opérations.
  • IMPORTANT: Pour pouvoir ouvrir l'application directement avec ce lien, il est nécessaire que, lorsque vous cliquez et le navigateur va vous demander comment vous souhaitez ouvrir l'application, vous choisissiez l'option "java webstart Sun". Il existe plusieurs versions du programme appelé «webstart" mais pour une raison mystérieuse, notre système ne fonctionne que pour la version de Sun (qui, d'ailleurs, est le créateur de Java). Si vous l'ouvrez avec un autre "webstart", Aladin sera lancé mais ne sera pas exécuté avec les commandes appropriées.
  • Si cela fonctionne, Aladin va s'ouvrir et télécharger toutes les images du groupe correspondant (cela prendra plys ou moins de temps selon la vitesse de votre connexion internet, mais si vous regardez dans le volet droit de Aladin, vou sy verrew des informations sur l'image en cours de téléchargement). Une fois chargées, elles apparaitront, marquées à la position approximative de l'objet. Nous verrons que dans chaque trame l'objet s'est légèrement décalé tandis que le reste de points, habituellement des étoiles, apparaissent à la même position (ce qui nous permet d'identifier qui où est l'astéroïde).
  • Certaines commandes comme "Zoom" (à droite) ou "match" (ci-dessous) peuvent vous aider à identifier les astéroïdes.


Sauvegarde des données dans le système


Vous devez obtenir la position exacte (RA et DEC) à laquelle se trouve l'objet dans chaque image, puis revenir à la page Web:
 

  1. mettre cette information dans le «RA / DEC" avec RA et DEC séparés par des espaces.
  2. modifier le status et le mettre «confirmé» dans le cas où l'objet est visible dans l'image et vous avez pu obtenir ses coordonnées. Si vous n'avez pas pu mesurer les coordonnées dans une image, changer le status à «hors de l'image» ou «trop faible».
  • Trop faible: Ce n'est pas rare dans l'une des images du groupe, particulier la bande "u" (et "z" fréquement).
  • Sur la photo: Parfois, les orbites des astéroïdes ne sont pas connues asssez précisément, ce qui rend la position estimée assez loin de la position réelle. Ceci est très typique des astéroïdes récemment découverts, qui n'ont quelques observations associées et donc des incertitudes sur leurs orbites très grandes. Ainsi, par exemple, aujourd'hui (Août 2011), l'astéroïde 2011 HS54 ne dispose que de 7 observations en deux jours, ce qui est totalement insuffisant pour calculer des paramètres orbitaux précis. Il est donc plus que probable que la position estimée soit vraiment loin de la position réelle. Dans ces cas, si après avoir examiné toute l'image vous ne voyez aucun objet mobile apparent, il serait préférable d'attribuer un status «hors de l'image


Vous n'avez pas besoin de faire ceci pour tous les groupes d'images d'un objet, mais il est obligatoire que vous le fassiew pour toutes les images d'un même groupe.

Ce processus est illustré dans "Exemple étape par étape".

Une fois que vous avez rempli un groupe (pas nécessairement tous) cliquez sur "Enregistrer les données" et l'information sera enregistrée dans le système. Cette information sera revue par le personnel de l'Observatoire Virtuel espagnol. Après avoir examiné, vos données seront envoyées au Minor Planet Center et seront publiées dans leurs bulletins et utilisées pour affiner les paramètres orbitaux de l'astéroïde. Dans le cadre de cette communication il sera indiqué que c'est vous qui avez obtenu les mersures et nous allons également l'indiquer dans l'onglet des principaux contributeurs.
 

 

5 -. Comment puis-je obtenir une statistique des images sur lesquelles j'ai travaillé et où j'ai identifié des astéroïdes?

Chaque fois que vous vous connectez au système avec votre email et votre mot de passe, il vous montre un aperçu des images que vous avez inspectées et les différents status dans lesquels elles se trouvent. Toute cette information peut être consultée à tout moment sur le "Résumé"

 

6 -. Si quelqu'un commet des erreurs dans les mesures, est-il radié en tant qu'utilisateur?

Bien sûr que non. La plupart d'entre vous n'ont jamais fait quoi que ce soit de semblable et il est tout à fait normal, surtout les premières fois, de se tromper. Le système est conçu en tenant compte de ce fait: il est ainsi nécessaire qu'un nombre important de personnes arrivent au même résultat. Si quelqu'un entre un résultat qui ne correspondra pas du tout aux autres, il ne sera simplement pas pris en compte.

Toutefois, nous nous réservons la possibilité de résilier le compte de quelqu'un qui utiliseraut frauduleusement le système pour entrer, par exemple, un grand ensemble de données aléatoires.

7 -. Lorsque l'objet est grand, arrondi ou allongé, quelle est la meilleure partie de la "tache" à relever comme position? Est-ce que le centre, la zone la plus sombre, une fin?

En bref, il est préférable de viser au centre de la région qui semble être l'astéroïde.

Si c'est un «gros point arrondi», le point central (ou le centre de la zone dense).

Si l'objet est allongé, le centre de la ligne. Pas la fin, mais le centre.

L'idée est que la date (le MJD, le temps) de l'observation indiquée dans le tableau des données est la moyenne du temps d'observation. Il faut alors trouver les coordonnées de l'astéroïde à l'époque moyenne, soit la moitié de l'observation.

Quelques exemples graphiques:



 

8 -. Si nous ne trouvons l'astéroïde dans l'image, quand devons-nous choisir les états "trop ​​faible" et "hors de l'image"?

Voir ces exemples concrets.

 

9 -. J'utilise Google Chrome comme navigateur et j'ai du mal à lancer Aladin. Que dois-je faire?

En effet, certains utilisateurs ont signalé ce problème qui semble être du à une non-reconnaissances des JNLP par Chrome. Si vous avez ce problème, s'il vous plaît contactez-nous au svo-ast@cab.inta-csic.es

 

10 -. Dans mon onglet résumé, je vois les détails de mes actions. Cependant, en suivant le lien "Voir sur l'ADS", il n'y a aucun résultat.

En effet, ce problème se produit pour certains contributeurs. ADS coupe visiblement la liste des auteurs quand celle-ci est trop longue. Nous leur avons écrit et nous attendons de voir quelle est la solution qu'ils nous proposent.

Bien sûr, cela ne signifie pas que les données n'ont pas été utilisées pour le projet. Une description détaillée de la façon dont votre travail a été util se trouve dans l'onglet "Résumé".

 

11 -. Je ne trouve pas d'objet proche de la position prédite; mais bien plus loin. Si j'en mesure la position l'application me dit que la position est trop loin de la position prévue. Que faites-vous dans ces cas?

Il est possible que dans la même image d'autres astéroïdes soient présents, loin de la position attendue de l'astéroïde considéré. Ces objets dans des positions éloignées ne doivent pas être pris en compte car ils correspondent pas à l'astéroïde que nous recherchons. Dans le cas où ce sont des NEAs (astéroïdes géocroiseurs), ils ont une entrée correspondante dans la liste que nous fournissons. Dans le cas plus probable où se sont des astéroïdes de la ceinture principale (ils sont bien plus nombreux), nous les ignorons parce que notre programme se concentre sur l'identification des astéroïdes géocroiseurs.
 

©Spanish Virtual Observatory(Creditos)